Codec

Carte d'identité

Codec CODEC

Création: 1972

Disparition: 1995

Raison de la disparition: Dépot de bilan, rachats (démantèlement)

Propriétaire(s):

  • de 1972 à 1990: Codec (consortium des épiciers du centre)
  • à partir de 1990: démantèlement, mais Promodès semble avoir récupéré la majeure partie de ce qu'était Codec.

Slogan: Inconnu

Enseignes développées: Codec (supermarchés), Codi (supérettes), Lion-Codec (hypermarchés), Codec 2000 (hypermarché), Codec Top (supérettes/supermarchés)

 

Historique

  • 1924: Jean Moreau-Dupuy, propriétaire d'une supérette à Limoges, crée le consortium des épiciers du Centre (abrégé Codec), avec une dizaine de petits commerçants. Cette structure est censée jouer le rôle de centrale d'achat.
  • 1927: Les premiers produits Codec débarquent.
  • 1938: Le Codec est composé de 207 adhérents.
  • 1954: Le Codec est composé de 400 adhérents.
  • 1962: Codec ouvre son premier supermarché à Saint-Brieuc.
  • 1971:
    • mars: Codec ouvre son premier hypermarché à l'enseigne "Codec 2000" à Mont-de-Marsan.
    • novembre: L'UNA (Union Nationale de l'Alimentation) fusionne avec Codec.
  • 1983: Codec rachète le succursaliste Viniprix et ses 233 points de vente (dont 13 supermarchés et 220 supérettes). Ce rachat facilite le développement de Codec à Paris. Dans le même temps, l'enseigne Lion-Codec pour les hypermarchés est créée.
  • 1986: Codec regroupe 1 020 adhérents et 1 134 magasins (8 hypermarchés et 409 supermarchés).
  • 1987:
    • Codec est rejoint par les coopérateurs de Champagne (sous le statut de membre associé). Les 455 Point Coop et les 116 supermarchés Maxi Coop sont appelés à devenir Codec. Les coopérateurs de Champagne continuent néanmoins d'exploiter leurs 6 hypermarchés sous l'enseigne Rond-Point.
    • Codec commence à s'engager dans des problèmes financiers.
  • 1988: Afin de mettre en commun leurs approvisionnements dans la région parisienne, Codec et le groupement G20 signent un partenariat.
  • 1989: Codec regroupe 724 adhérents (- 296 en 3 ans) et 849 magasins (dont 10 hypermarchés Lion, 369 supermarchés et 277 supérettes Codec et Codec-Top et 193 magasins de proximité Codi).
  • 1990:
    • juin: Codec, qui s'enfonce dans les difficultés financières, cherche à se rapprocher de Promodès pour regrouper les achats.
    • juillet: Le conseil d'administration de Codec demande la nomination d'un administrateur.
    • août: Codec dépose le bilan et est placé en redressement judiciaire.
    • octobre: Promodès reprend la marque Codec, 4 entrepôts, 32 magasins ainsi qu'une partie des créances et du stock. Une centaine de détaillants Codec rejoignent Promodès, tandis que d'autres rejoignent les Mousquetaires ou Système U). Promodès cherche à conserver l'enseigne Codec, mais les gros supermarchés deviennent Champion.
  • 1992: Promodès décide de rajeunir les 147 points de vente Codec, et vise les 300 Codec d'ici l'an 2000.
  • 1998: Les détaillants délaissent progressivement l'enseigne. Malgré le plan de Promodès pour relancer Codec, l'enseigne ne compte plus que 98 magasins. Promodès décide alors de faire disparaître l'enseigne, justifiant cette disparition par les coûts démesurés de communication d'un parc de moins de 100 magasins.
  • 1999: Les 98 derniers Codec commencent à prendre majoritairement l'enseigne Shopi ou 8 à Huit. Quelques uns rejoignent des groupements concurrents.
  • 2000: L'enseigne ne compte plus que 8 supermarchés.
  • 2001: L'enseigne ne compte plus que 3 supermarchés.
  • 2003: Le dernier Codec, situé à Liège Cap Féret, abandonne l'enseigne Codec, signant ainsi la disparition de la marque.

Carte des magasins

Ressources

  • Les archives du site "Les marques disparues de la distribution" (qui remerciait Nicolas Broggi).

Date de dernière mise à jour : 04/08/2018

Ajouter un commentaire